Explorer le monde avec passion: Expérimenter la liberté du backpacking!

6 avril 2023

 

Explorez le monde avec une passion contagieuse et ressentez la liberté du backpacking! Depuis des décennies, les voyageurs en sac à dos sont fascinés par l'aventure que seul ce mode de voyage peut offrir. Ils partent à la recherche d'expériences authentiques et inoubliables qui sont impossibles à égaler. Partout où ils vont, ces routards explorent chaque pays, sur thème terrain, pour sa culture unique et ses lieux magiques. Une pratique de tourisme durable qui implique des rencontres incroyables avec les populations locales et un questionnement permanent sur le sens du terme "backpacking". En somme, un exemple inspirant d'une forme alternative de tourisme. Alors quelle est votre prochaine destination?

A lire aussi : Comment choisir la meilleure assurance voyage et bénéficier des garanties les plus adaptées

 

Les spécificités de la pratique de voyage en sac à dos (backpacking)

Le backpacking est une forme de tourisme qui consiste à voyager avec un sac à dos contenant toutes les affaires nécessaires pour le voyage, et qui se réalise généralement sans plan strict ni itinéraire défini. Apparu au XXe siècle, ce type de tourisme s'est popularisé dans les années 1970 par la culture hippie.

A voir aussi : Possibilités de transport de bagages pour voyager en toute liberté

Aujourd'hui, on recense de plus en plus de backpackers - nom commun des personnes qui font du backpacking - partout dans le monde.

 

Définition et historique du backpacking comme forme de tourisme

Le backpacking est un moyen économique et indépendant de voyager qui se distingue par l'absence d'un plan rigide et d'une organisation précise. Cette liberté peut offrir aux voyageurs des expériences inoubliables pendant leur périple, sans avoir besoin de recourir à des structures hôtelières ou touristiques traditionnelles.

Pour cette raison, le backpacking est considéré comme une forme alternative et originale de visiter le monde.

Il est intéressant de noter que ce style particulier de tourisme a fait son apparition au début du XXᵉ siècle, lorsque les Américains Ernie Pyle et Everett Ruess ont voyagé à travers les États-Unis avec uniquement ce qu’ils pouvaient transporter sur leur dos. Au cours des années 1960 et 1970, ce mode de voyage s’est ensuite répandu partout dans le monde grâce aux étudiants qui voulaient explorer différents pays en Europe et en Asie à moindre coût.

La propagation rapide du backpacking vers les années 1980 a aidé à populariser cette pratique et étendu son influence sur les cultures internationales.

 

Caractéristiques des backpackers et leurs motivations pour cette pratique

Les backpackers représentent une variété large et diversifiée de profils différés : des étudiants, des retraités, des jeunes, des citadins… D’ailleurs, on remarque que la majorité ne possède pas encore assez d’expérience professionnelle ni financière pour satisfaire aux exigences liées aux voyages traditionnels.

Pour beaucoup, la motivation principale pour le backpacking est l’envie d’explorer un endroit autrement qu’avec un organisme touristique classique. Elles bénissent également cette forme moins chère de voyage car elle ouvre la porte à une grande flexibilité pour organiser leur séjour.

De plus, tant pour les Européens que pour les Américains, le backpacking est vu comme un moyen d’accéder à des cultures autres et de s’immerger dans la nature.

Exemples de destinations populaires pour le backpacking

Certes, le backpacking offre une variété infinie de destinations, selon les goûts et les préférences des voyageurs. Pour autant, il existe certaines destinations qui attirent plus que d’autres les backpackers.

On peut citer l’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie, Vietnam), l’Amérique centrale (Costa Rica, Guatemala) et l’Afrique (Maroc, Tanzanie). Ces pays ont tous en commun une combinaison intéressante entre des sites naturels magnifiques et une culture riche qu'ils peuvent découvrir pendant leur voyage.

Tandis que certains backpackers apprécient les aventures authentiques proposées par ces lieux, beaucoup y voient également un moyen de s’échapper du tourisme de masse et d’acquérir une expérience unique. Les tarifs abordables proposés par ces pays en font également des destinations très attractives pour ce type de voyage.

 

La singularité de l'expérience temporelle vécue par les backpackers

La notion de temps dans le backpacking : entre contraintes et libertés

Le temps joue évidemment un rôle important pour tout voyageur - quelque soit la forme touristique choisie - car il détermine la durée totale du séjour. Avec le backpacking, on assiste à un changement radical par rapport aux voyages classiques où tout est régi par des contraintes temporelles strictes (horaires d'avion/train etc.

). Dans ce cas-ci, puisqu'il n'y a pas de planning à suivre ni de calendrier imposé, chacun est libre de déterminer son itinéraire selon ses envies sans limites temporelles.

Cette flexibilité du temps peut être soit une bénédiction soit un fardeau pour les backpackers. En effet, si elle peut offrir aux voyageurs plus d'opportunités et leur permettre d'explorer plus loin qu'avec un programme touristique standardisé; elle peut également mettre à l'essai leur aptitude à organiser leurs activités efficacement et à planifier correctement leurs visites.

 

Le rythme particulier du voyage en sac à dos et ses effets sur la perception du temps

Les backpackers ont tendance à adopter un rythme particulier pendant leur voyage. Leurs déplacements sont plus lents et moins soumis aux critères des standards de durée touristique, ce qui les incite à rester plus longtemps dans un même endroit.

Plusieurs études ont montré que ce ralentissement du temps affecte la façon dont les backpackers perçoivent leur environnement direct et contribue à une expérience unique.

Par exemple, une étude réalisée par le National Geographic Research Institute a révélé que les backpackers partagent des récits de voyage très différents de ceux des touristes traditionnels : ils parlent de relations humaines étroites, d’un intérêt particulier pour l’histoire locale et sa culture, ainsi que d’une interaction profonde et personnelle avec les habitants du lieu.

 

Récits d'expériences de backpackers sur la temporalité du voyage

Il est assez courant que les backpackers exposent leurs expériences personnelles liées au temps pendant leur voyage. Difficile donc de ne pas mentionner la remarquable histoire racontée par Catherine Price dans son livre ‘The Best Bear in Lhasa’ qui relate sa pérégrination à travers l'Inde, le Népal et le Tibet.

Lors de son séjour, Price s'est trouvée confrontée à un choix cornélien : soit céder à la pression qu'exercent beaucoup de guides touristiques en orientant les visiteurs vers des activités payantes; soit se fier à ses propres instincts et prendre son temps pour explorer l'endroit où elle se tenait. Elle a opté pour cette seconde solution et nous offre un témoignage poignant sur la liberté qu'elle a gagnée grâce au backpacking.

 

Questionnements sur l'authenticité et la durabilité du backpacking en tant que forme de tourisme

La place du backpacking dans le tourisme de masse et ses conséquences sur l'authenticité de l'expérience

Avec sa croissance constante, le backpacking attire un grand nombre de touristes vers des destinations autrefois inexplorées - ce qui entraîne souvent des difficultés pour maintenir une expérience authentique.