Avec l’augmentation de la demande de voyages plus significatifs et enrichissants, le bénévolat en tourisme est devenu une option prisée pour les voyageurs à la recherche d’une expérience unique. Cependant, cette forme d’engagement social soulève des questions sur ses avantages et ses risques pour les communautés locales et l’environnement. Dans ce blog, nous allons explorer comment exploiter les avantages du bénévolat en tourisme tout en maîtrisant les risques associés.

A lire en complément : Explorer le monde avec passion: Expérimenter la liberté du backpacking!

 

Les avantages du bénévolat dans le tourisme

Le bénévolat dans le tourisme est une tendance émergente qui vise à impliquer les voyageurs dans des projets de développement durable et d’engagement social, tels que l’implication auprès des communautés locales, la protection de l’environnement, la découverte de nouvelles cultures et modes de vie.

Dans le meme genre : Comment choisir la meilleure assurance voyage et bénéficier des garanties les plus adaptées

 

Implication dans les communautés locales

Les voyages humanitaires peuvent apporter d’importants avantages sociaux aux communautés locales pauvres et marginalisées en fournissant des ressources limitées ou non exhaustives telles que l’enseignement, le logement, la santé et l’accès à l’eau potable. Par exemple, des missions courtes peuvent contribuer à :

  • Construire des écoles primaires et secondaires
  • Restaurer des églises anciennes
  • Créer des jardins alimentaires pour nourrir les personnes vulnérables
  • Amener de l’aide médicale
  • Promouvoir la sensibilisation sur les droits humains

Les bénévoles peuvent également partager leur savoir-faire et leurs compétences avec les locaux afin de renforcer leurs capacités.

 

Possibilité de contribuer à la protection de l’environnement

Différents types de programmes peuvent offrir aux bénévoles un sentiment d’accomplissement et contribuer à une meilleure prise de conscience de l’impact touristique sur l’environnement. Il est possible grâce aux séjours en nature de :

  • Nettoyer des sites pollués (fleuves, plages)
  • Planter des arbres pour reboiser des forêts endommagées par la déforestation
  • Participer aux actions d’une association locale dont le but est conservation animale telle que : WWF (Fonds mondial pour la Nature) ou Greenpeace

Découverte de nouvelles cultures et modes de vie

Le bénévolat permet au voyageur d’allier divertissement et utilitarisme social. Il va pouvoir se cultiver grâce à une nouvelle culture différente qui va lui être proposée tel qu’apprendre une langue différente ou profiter des moments convivial avec ses hôtes.

C’est aussi sur ce type de projet que l’on apprend beaucoup plus comparé à un simple voyage car on prend connaissance directement du mode de vie des autochtones mais en y participant activement.

 

Les risques du bénévolat dans le tourisme

Malgré les nombreux avantages et opportunités offerts par le bénévolat, celui-ci n’est pas exempt de risques et de critiques. En effet, plusieurs organisations internationales font état de l’impact négatif du tourisme et du volontourisme sur les communautés locales.

 

Impact sur les communautés locales

Les activités qui impliquent des bénévoles étrangers peuvent entraîner une dépendance des communautés locales envers le travail fourni par ces derniers et créer une distorsion entre le marché local et ce que les voyageurs apportent aux communautés. De même, certains programmes peuvent être vus comme une forme insidieuse ou subtile de colonialisme car ils imposent souvent une vision occidentale du développement qui peut ne pas correspondre aux besoins réels des personnes qui vivent sur place.

 

Possibilité d’exploitation et de maltraitance des bénévoles

Si un programme ne possède pas de bonnes pratiques, son personnel peut ignorer ou abuser des droits humains fondamentaux, ou exploiter (financièrement ou autrement) les bénévoles. Les associations qui hébergent des bénévoles – qu’ils soient locaux ou étrangers – doivent réglementer leurs pratiques pour s’assurer que les normes sociales et éthiques sont respectées.

 

Pratiques écologiques douteuses

Le manque de connaissance et l’inexpérience des bénévoles peut aussi conduire à la destruction involontaire des habitats naturels ; pour yremédier, il est important que tous les participants à un programme se familiarisent avec les techniques adéquates permettant d’effectuer un travail environnemental de qualité. En outre, certaines agences encouragent le tourisme « durable », mais ne sont pas toujours transparentes sur la façon dont elles utilisent leur argent ou comment elles soutiennent effectivement la conservation de la biodiversité.

 

Les alternatives au bénévolat traditionnel dans le tourisme

Heureusement, il existe plusieurs alternatives au bénévolat traditionnel proposant différents types d’activités pour soutenir directement les communautés locales sans nuire à l’environnement ni à la société.

 

  • La rédaction de documents
  • L’enseignement des langues étrangères
  • L’éducation sanitaire et nutritionnelle
  • La promotion de l’artisanat local

Les plateformes comparatives pour les activités de bénévolat international

Les plates-formes comparatives pour les voyages humanitaires offrent une couche supplémentaire de sécurité en recueillant et en analysant des données sur les programmes, les voyageurs et leurs moyens. Elles aident les voyageurs à trouver des programmes qui répondent aux critères qu’ils souhaitent : destination, durée du séjour, type d’activité… Certaines plates-formes offrent également des services supplémentaires tels qu’une assurance voyage intégrée, une préparation dans la prise en charge administrative et un accompagnement tout au long du voyage humanitaire.

 

Le concept de « mission humanitaire touristique »

Le concept de « mission humanitaire touristique » est une forme nouvelle et novatrice permettant aux gens de voyager tout en apportant une contribution significative à une cause sociale ou environnementale. Pendant le séjour, vous serez accompagné par un personnel spécialisé qui s’assurera que vous êtes tenu au courant des politiques et croyances locales concernant la manière dont vous devriez contribuer à la communauté avant votre départ.

De plus, certaines entreprises proposent également aux voyageurs volontaires une formation pratique afin qu’ils puissent mieux comprendre le travail qu’ils sont censés effectuer.